Hockey sur glace : Ligue Magnus – Ligue Magnus : 12me journe : Rouen vs Grenoble – LM : Des dragons en taille règle. | Hockey Hebdo

Hockey sur glace – Ligue Magnus : 12me journe : Rouen vs Grenoble
7 4
(1-3 2-0 4-1)
Le 21/10/2022
Rouen – L’le Lacoix
[ Rouen ] [ Grenoble  ]
LM : Des dragons en taille patron.   Cest dans une patinoire remplie ras bord que ce classico entre les deux derniers vainqueurs de la coupe magnus vont saffronter. Ainsi grenoblois et rouennais vont en dcoudre pour ce premier rendez-vous de la saison. Si les rouennais veulent poursuivre leur srie de bons rsultats, les grenoblois eux veulent se relancer aprs une campagne europenne, pour le moins que lon puisse dire, compltement rate. Un sacr bon match en perspective avec deux des plus belles formations de lhexagone. Rouen est toujours orphelin de Nesa, Pintaric et de la nouvelle recrue dfensive Dodero.  
Rouen – L’le Lacoix, Hockey Hebdo Sylvain Lefebvre le 22/10/2022 21:37
FICHE TECHNIQUE

3279 spectateurs
Arbitres : MM. Dehaen et Barcelo assists de MM. Debuche et Thorrignac
Buts :
Rouen : ; 09.39 Joris Bedin (ass Florian Chakiachvili et Bastien Maia) ; 25.27 Franois Beauchemin (ass Christophe Boivin) ; 26.39 Kelsey Tessier (ass Ondrej Roman et Sacha Guimond) ; 46.22 Florian Chakiachvili (ass Christophe Boivin et Alexandre Mallet) ; 50.04 Tommy Perret (ass Kaylian Leborgne et Quentin Tomasino) ; 50.24 Franois Beauchemin (ass Florian Chakiachvili et Dylan Yeo) ; 56.15 Sacha Guimond (ass Christophe Boivin)
Grenoble : 07.57 Aurelien Dair (ass Janne Jalasvaara et Jere Rouhiainen) ; 08.57 Brent Aubin (ass Lucien Onno et Sacha Treille) ; 18.55 Kyle Hardy (ass Sacha Treille et Maxim Lamarche) ; 52.37 Jol Champagne (ass Kyle Hardy et Sacha Treille)
Pnalits
42 minutes dont 25 Bedin contre Rouen
35 minutes 5+20 Munoz contre Grenoble

A Grenoble le premier tiers.

Pas de round d’observation entre les deux équipes et c’est aux locaux que revient la première occasion par Vigners qui manque sa feinte devant Stepanek alors qu’il était seul dans le slot (00.46). Par la suite Grenoble va bénéficier d’un jeu de puissance et Treille à bout pourtant se demande encore comment Caubet a réussi à détourner sa reprise de volée (02.01).
L’orage passé, Rouen à plusieurs reprises va obliger Stepanek à s’employer pour garder sa cage inviolée.

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 12
Photographe : Stphane Heude

Alors que Rouen prenait un petit ascendant, Grenoble va frapper.
Sur une mise au jeu gagné par Grenoble en neutre, le palet arrive à Jalasvaara qui lance Dair A. qui se présente seul face à Caubet et remporte son duel (07.57 / 0-1 / Dair A. ass Jalasvaara et Rouhiainen).
Il ne faut qu’une minute pour que Grenoble double la mise.
Sur une erreur de placement conjuguée avec une erreur de relance, Raymond envoie un lancer que Caubet repousse de la botte dans la crosse d’Aubin qui concrétise en cage ouverte (08.57 / 0-2 / Aubin ass. Raymond et Champagne).
On aurait pu croire que Rouen était KO, c’est mal connaitre le dragon qui réagit dans la foulée, plus exactement 42 secondes après.
C’est Chakiachvili qui d’un tir du poignet plein axe à la bleue oblige Stepanek à repousser le palet et Bedin dos au but et du revers expédie le puck derrière la ligne (09.39 / 1-2 / Bedin ass. Chiakachvili).
Trois buts en moins de deux minutes. A tour de rôle, les deux portiers vont se montrer à leur avantage avec de superbes arrêts.
La fin de tiers approche, et Treille d’une montée rageuse par la gauche puis prend la diagonale et d’une passe du revers en aveugle trouve à l’opposé Hardy qui convertit l’offrande (18.55 / 1-3 / Hardy ass. Treille et Lamarche).

Un tiers que remporte les bruleurs de loups grâce à beaucoup d’opportunisme et de réalisme. Cette première période nous a gratifié d’un joli spectacle avec deux formations qui ont joué juste avec beaucoup d’intensité.
 

Rouen revient à hauteur.

Tout comme le début de rencontre, c’est Rouen qui est le premier en action mais encore une fois c’est Stepanek qui remporte son duel face à Boivin lors d’un break (20.07). Lors d’un jeu de puissance Grenoble va mettre les rouennais en souffrance mais ils ne trouveront pas la faille.
Le palet va d’un camp à l’autre et les occasions sont légions. Dans ces rencontres à forte intensité tout se joue à de petits détails ou d’envie.

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 12
Photographe : Stphane Heude

Et l’envie le duo Boivin – Beauchemin va en avoir grâce un gros pressing qui profite à Beauchemin qui gratte le puck et file fusiller Stepanek d’un tir sous la barre (25.27 / 2-3 / Beauchemin).
Ce but galvanise les normands et mettent les isérois à la faute. Le jeu de puissance qui en découle va permettre aux dragons de revenir à hauteur sur le tableau d’affichage.
Une fois installé, le palet voyage dans les crosses et comme souvent Roman côté droit adresse une passe lumineuse à Tessier côté gauche qui ne laisse aucune chance à Stepanek, un classique du jeu de puissance normand. (26.39 / 3-3 / Tessier ass. Roman et Guimond).
Rouen revient à hauteur avec deux réalisations en moins de 90 secondes. La suite du tiers ne sera pas propice aux buteurs des deux camps, la faute aux cerbères qui vont encore nous montrer leur talent avec de beaux arrêts.

Un tiers là encore joué sur un gros rythme qui cette fois fut favorable aux normands. Une pause qui va permettre aux organismes de se recharger.
 

Des dragons en feu.

Il reste 20 minutes aux protagonistes pour faire la différence, quelle équipe va réussir à prendre le dessus sur l’autre ? Pas Rouen sur cette action de Beauchemin qui pourtant idéalement placé tire à côté de la cage (43.30). Pas Grenoble par Fleury qui se voit refuser son but après arbitrage vidéo (45.24).

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 12
Photographe : Stphane Heude

Une fois encore sur un gros pressing dans le coin droit en zone offensive, Boivin s’arrache et récupère le palet qu’il donne en retrait à Chakiachvili seul dans l’axe qui se fait un malin plaisir d’ajuster Stepanek et de donner pour la première fois de la rencontre un avantage aux normands (46.22 / 4-3 / Chiakachvili ass. Boivin et Beauchemin).
Dos au mur, Grenoble se rue sur le but de Caubet mais Hardy ne trouve que le gardien (46.56) et Fleury est repris au dernier moment par un superbe retour de Guimond (48.58) alors que les visiteurs étaient en infériorité.
Rouen va punir les isérois.
Un palet récupéré dans sa zone défensive par Elorinne, qui voit lancer sur la gauche Leborgne qui file à toute vitesse et adresse un centre au cordeau pour Perret dans l’axe qui expédie la rondelle au-delà de la ligne (50.04 / 5-3 / Perret ass. Leborgne et Elorinne).
Du délire dans la patinoire et le feu d’artifice n’est pas fini.
En effet 20 secondes plus tard, une erreur dans la zone neutre de la défensive grenobloise, et Beauchemin file seul pour fusiller Stepanek d’un tir dans la lucarne gauche (50.24 / 6-3 / Beauchemin).

Photo hockey Ligue Magnus - Ligue Magnus : 12
Photographe : Stphane Heude

Grenoble va bénéficier d’un jeu de puissance majeure suite à un contact dans le mouvement entre Bedin et Stepanek. Superbe occasion pour revenir et Grenoble ne va pas se faire prier.
Ça chauffe depuis un bon moment devant Caubet et suite à un cafouillage devant le filet, c’est Champagne le plus opportuniste qui conclut de près (52.37 / 6-4 / Champagne ass. Hardy et Treille).
Grenoble va alors jouer son va-tout en sortant son gardien pour avoir un 6 contre 4, Rouen étant puni (54.00) mais sans succès.
Bien au contraire.
Guimond derrière sa ligne de but envoie la rondelle dans le filet désert et inscrit le numéro 7 (56.15 / 7-4 / Guimond ass. Boivin).
Sûrement par frustration Grenoble durcit le jeu et Munoz cherche Beauchemin qui, au départ refuse le combat mais la suite sera fatale au visiteur qui sera durement châtié.

Rouen remporte le match des titans. Le public exulte et peut chanter sa joie au regard de la prestation de ses favoris. Un superbe match de hockey qui est la résultante de deux belles équipes qui ont vraiment offert un spectacle de qualité. Rouen poursuit sa série de victoires, Grenoble enregistre sa première défaite dans le temps réglementaire et devra de nouveau se frotter ce dimanche à un autre prétendant au titre, les ducs d’Angers. Pour sa part Rouen devra confirmer ce mardi sur son glaçon avec la réception des jokers de Cergy.

PS : on recherche un(une) rédacteur(trice) pour suivre les dragons, si vous êtes intéressé nous contacter à l’adresse rédaction.

    © 2022 Hockeyhebdo.com – Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.       Ractions sur l’article     Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Festival : Grenoble à livres ouverts

Du 3 au 7 avril, le Printemps du...

Quand romantique et éthique convolent en justes noces – City guide Grenoble

Marion a lancé sa propre marque de bijoux, Inchy Doney, en 2019. En plus de ses petites séries réalisées en argent et en or...

Recherche buvette et camions/vélos de restauration pour la Fête des Tuiles – Appels et consultations

A l’occasion de la Fête des Tuiles qui aura lieu le samedi 8 juin 2024 sur les cours Jean Jaurès...

Demeure Sauvage et ode au terroir alpin – City guide Grenoble

C’est au cœur de l’Oisans, dans le village de Villard-Reculas, à quelques kilomètres de l’Alpe d’Huez, que Demeure Sauvage a vu le jour sous...