Pollution de l’air : La concentration de dioxyde d’azote a diminué à Grenoble

Alors que l’Etat vient de se voir infliger une amende de 20 millions d’euros pour ne pas avoir suffisamment agi sur la pollution de l’air, la concentration en dioxyde d’azote à Grenoble ne dépasse plus le seuil maximal européen. Explications.

La France est une nouvelle fois mise en lumière pour sa pollution de l’air et notamment pour sa forte concentration en dioxyde d’azote, un gaz très polluant responsable de près de 7 000 décès prématurés par an. Après une première amende en août 2021, l’État a été condamné à recommencer Lundi 20 octobre condamné par le Conseil d’État à une somme record de 20 millions d’euros pour ne pas avoir agi suffisamment.

Lorsque la France a été condamnée pour la première fois, la ville de Grenoble figurait parmi les villes ayant largement dépassé le seuil réglementaire européen (ajusté à 40 µg/m³)cette année il n’y en a pas. Si le Conseil d’Etat reconnaît « des améliorations dans le temps », il considère que la situation dans plusieurs domaines « reste fragile ou mauvaise » et Grenoble n’en fait plus partie.

La cause est une diminution du dioxyde d’azote dans l’air, qui est tombé à 33 µg/m³ en 2021 : « A Grenoble, on observe un surplus en baisse depuis une dizaine d’années, explique Gladys Mary, correspondant territorial aussi l’atmosphère AURAoù nous étions à 50 µg/m³.

Une baisse de la pollution expliquée par la pandémie de coronavirus COVID-19[feminine] surtout : « Pour nous, la pandémie a été une formidable expérience grandeur nature, en seulement deux ou trois jours de confinement, le niveau de dioxyde d’azote dans l’air a été divisé par deux. Tout cela montre que si on réduit le trafic routier, on a une réduction directe de la pollution. »

L’objectif pour les prochaines années est donc de réduire le trafic routier afin d’améliorer la qualité de l’air : « C’est à cela que sert la zone à faibles émissions mise en place par la métropole », ajoute Gladys Mary.

Alors qu’il ne s’agit dans un premier temps que de camions et de véhicules utilitaires, tous les véhicules seront classés à partir de l’été prochain Crit’air 5 circulations seront interdites dans 13 communes de l’agglomération. Cette mesure s’étend aux véhicules jusqu’en juillet 2025 atmosphère critique 3 et 4 « L’objectif est le transfert modal, c’est-à-dire la marche, le vélo, les transports en commun ou, là où ce n’est pas possible, des véhicules plus propres« .

Indispensable quand on sait que près de 2 000 décès par an en Auvergne-Rhône-Alpes sont dus à la pollution de l’air par le dioxyde d’azote.

Deux autres polluants sont très présents à Grenoble : les particules fines et l’ozone. « La pollution aux particules fines est un problème de pollution hivernale, explique Gladys Mary, elle est principalement émise par des systèmes de chauffage au bois peu performants ou de vieux poêles. C’est un polluant aux conséquences sanitaires majeures, avec près de 4 000 décès par an en Auvergne-Rhône-Alpes. »

Alors que la pollution par les poussières fines et le dioxyde d’azote dans le département diminue, la pollution par l’ozone augmente. « Elle est associée à des températures élevées et à beaucoup de rayonnement solaire, c’est-à-dire plutôt à une pollution estivale ». Gladys Maria.

Moins mortel, mais pas moins nocif :  » En fait, cette pollution a moins d’effets mortels, mais elle fragilise le système respiratoire et augmente les effets des autres polluants », conclut le spécialiste.






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...

La tendance photo argentique et comment vous lancer – City guide Grenoble

Nous utilisons des cookies pour optimiser notre site web et notre service. Indiquez-nous vos préférences : Le stockage ou l’accès technique est strictement nécessaire dans...