RER à Grenoble : 150 élus et acteurs économiques de la métropole font appel au gouvernement pour soutenir le projet

150 élus et acteurs économiques de la métropole grenobloise ont sollicité le gouvernement pour un projet de RER. Ce vendredi 2 décembre, ils se sont réunis pour une conférence de presse et ont renouvelé leur volonté de développer ce projet de transport suburbain dans la région.

RER dans dix villes françaises. Le projet d’Emmanuel Macron, annoncé le 27 novembre, fait déjà rêver de nombreux acteurs de la région grenobloise. Chefs d’entreprises, élus, intercommunalités, chercheurs, acteurs culturels : 150 d’entre eux ont signé un plaidoyer en faveur d’un « Service Express Métropolitain » ou « RER dans l’agglomération grenobloise ».

L’antenne grenobloise du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) est l’un des signataires de la lettre envoyée au gouvernement. « Au CNRS Alpes, nous employons 3000 Des agents dont plus de 90% sont présents sur la métropole grenobloise, tant sur la presqu’île scientifique que sur le campus universitaire. Donc besoins de mobilité entre Campus Est et campus ouest sommes très important » explique la déléguée régionale Marjorie Fraisse. « Le RER est une nécessité et un projet qui fluidifie le trafic dans l’agglomération. Même si le tram existe, le temps de trajet entre les deux campus reste très long, plus de 40 minutes. L’existence d’un RER urbain permettrait donc d’utiliser les transports en commun et de diviser par deux voire par trois les temps de trajet entre les deux campus.

Un constat partagé par Cyril Menon, responsable d’exploitation de l’entreprise industrielle SOITEC basée dans la vallée du Grésivaudan : « Un certain nombre de salariés travaillent dans cette vallée jusqu’à Voiron. Pour nous, il est important de fluidifier les transports. Tripler la taille de l’entreprise, donc le nombre d’employés va augmenter. Il est important d’avoir des transports durables pour permettre cette croissance. »

Ce vendredi 2 décembre, Marjorie Fraisse et Cyril Menon se sont mobilisés aux côtés de nombreux autres acteurs publics et Privé de Tout le monde bordlors d’une conférence de presse à la Plaine des Sports à glouton.

« C’est un gros projet consensuel, Objectif Alors impartial par les élus du territoire, les intercommunalités, les associations professionnelles, les acteurs économiques, académiques, culturels et sportifs, a expliqué Christophe Ferrari, le Président de Alpes grenobloises Métropole. Nous savions que ce projet serait soutenu, mais il était important de le montrer, de le faire savoir, de mettre toutes les chances de notre côté pour nous impliquer davantage et peser les décisions lignes directrices budgétaires qui sont prises au niveau national et régional ».

Les élus de la métropole grenobloise travaillent depuis quatre ans sur le projet RER. Il prévoit la mise en service de 3 lignes d’ici 2035 :

  • Berge de rivière – Brignoud : un train tous les quarts d’heure ;
  • Saint Marcellin Gières : un train toutes les 1/2 heures ;
  • Clelles-Grenoble : un train toutes les 1/2 heures.

Projet de trois lignes de RER

La volonté est bonne, mais voyons maintenant de l’argent et un calendrier.

Un milliard d’euros est nécessaire pour mettre en place l’infrastructure du projet. Et malgré l’enthousiasme des élus locaux, la question du financement est déjà sur toutes les lèvres. « Nous faisons tout ce lobbying depuis de nombreuses années maintenant. Et il y a un élan présidentiel, qui est plutôt prometteur et important pour les étudiants, la classe moyenne à l’extérieur et pour l’économie en général, se félicite le maire de Grenoble Eric Fiole. Mais il reste encore tout à savoir…Il s’agit généralement d’une responsabilité régionale. Nous cependant les régions certainement pasavoir n’ont pas les moyens de le financer eux-mêmes. Donc la volonté est bonne, mais maintenant nous voulons voir des sous et un Calendrier ».

Une question que Laurent se pose aussi wauquiezau sommet de la région Auvergne-Rhône-Alpes. « à présentil ne s’agit pas d’avoir une annonce du Président de la République, il s’agit de savoir combien ? Combien d’argent investissent-ils ? », a-t-il déclaré lors d’un entretien avec l’AFP. Le projet du RER à la Lyonnaise représente sept milliards euros d’investissements jusqu’en 2035 avec des projets à court et moyen terme au 1,4 milliard d’euros, selon un communiqué de la région.

Laurentius wauquiez a également précisé que son objectif est « de traiter toutes les métropoles de notre territoire comment Grenoble, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand ».

Chaque jour, 3 millions de déplacements sont effectués dans l’agglomération grenobloise, dont 85 % en voiture. Avec ce projet de RER, les élus espèrent 80% de visiteurs en plus au Bahnstar.

Dans un communiqué, la métropole rappelle qu' »en moyenne 20% des trains ont du retard au nœud grenoblois et jusqu’à 60% dans certaines gares ». La multiplication des trains réguliers et ponctuels permettrait de désengorger les entrées de métropole, de réduire la pollution de l’air et même de faire gagner du temps sur certains trajets, selon les élus. jusqu’à 12 minutes en voyageant vers Valence TGV.






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Une Tempest à Rocheplane – La vie du TMG

La Guetteuse, cie associée au TMG, est à l'affiche au centre médical Rocheplane ...

Les ressourceries sportives, du sport sans devoir choisir – City guide Grenoble

La neige approche et la saison de sport d’hiver avec. Qui dit nouvelle saison dit souvent nouvel équipement. Et si on vous disait que...

Théâtre 145 : une place dans le monde – La vie du TMG

Le Théâtre 145 accueille Laughton. Un spectacle tout en finesse qui interroge les relations familiales avec force, sensibilité et humour,...

Consultation des Grenoblois-es autour d’un nouveau lieu de vie

• GRANDE BIBLIOTHÈQUE OUVERTURE PRÉVUE EN 2027 À CHAVANT • Rendez-vous à la bibliothèque d’étude et du patrimoine vendredi 15 décembre de...

De l’art contemporain et pas que, L’Artsolite réunit ! – City guide Grenoble

Aux portes du parc du Vercors, les rêves les plus fous peuvent éclore. L’Artsolite est un lieu unique, alliance de courants qu’on pourrait croire...