Une jeune femme de 18 ans abattue à Grenoble : ce que l’on sait

Dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 octobre, une course-poursuite a eu lieu à Grenoble entre un chauffeur et une voiture de police. Une fusillade entre le fugitif et les policiers tuer les occupants du véhicule.

Le conducteur a été arrêté par la police, mais les secouristes n’ont pas pu sauver le jeune de 18 ans.

Un contrôle de routine

Il était 2h20 du matin lorsque des agents du commissariat de Grenoble ont tenté d’interpeller un automobiliste dans une commune voisine. Le conducteur du véhicule a refusé de s’arrêter et a tiré sur les policiers, qui ont riposté.

Selon le procureur de Grenoble Éric Vaillant, les premiers coups de feu ont été tirés au carrefour Savoie à Saint Martin d’Hères.

Fusillade à Grenoble

Une course-poursuite a commencé dans les rues de Grenoble. Le conducteur en fuite serait alors entré en collision avec un véhicule de police rue Henri Tarze sans faire de blessés.

Il est alors arrivé dans une impasse et a dû rebrousser chemin. Le procureur précise que la personne « a rencontré des policiers, qui sont sortis de leur véhicule pour l’interpeller. La police a alors tiré à plusieurs reprises, mais le véhicule a continué à rouler.

La frénésie sauvage dans les rues de Grenoble s’est terminée entre le cours de la Libération et la rue Albert Reynier à Grenoble lorsque le fugitif a perdu le contrôle de son véhicule.

La jeune femme a été touchée au cou

La personne a tenté de fuir à pied. La police l’a rapidement attrapé et placé en garde à vue. Il s’agit d’un homme de 30 ans connu des services de police pour crimes violents aggravés.

Le passager de 18 ans est mort après avoir reçu une balle dans le cou. Malgré l’intervention des pompiers et du Samu, elle n’a pas pu être sauvée. On ne connaît pas encore les circonstances exactes de sa mort et pour cette raison une autopsie sera pratiquée ce jeudi 6 octobre.

Éric Vaillant précise que la préfecture de police de Grenoble a été chargée d’une enquête pour « tentative d’assassinat sur personnes dépositaires de l’autorité publique et refus d’obtempérer ».

Une seconde enquête est diligentée par l’Inspection générale de la police nationale de Lyon sur les tirs effectués par les forces de l’ordre. Les trois policiers sont en garde à vue.

Cet article vous a-t-il été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Grenoble dans l’espace mes nouvelles . En un clic après l’inscription, vous pouvez trouver toutes les dernières nouvelles de vos villes et marques préférées.






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Une escapade d’une journée à moins de 30 minutes de Grenoble

“Je vis là où vous partez en vacances”. Oui, c’est une des chances qu’ont les Grenoblois : pouvoir vivre des aventures dont beaucoup rêvent...

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...