14 artistes algériens s’invitent au CNAC

A gauche, Abdo Shanan devant son travail télévisé.

Jusqu’au 15 octobre, au centre national d’art contemporain de Grenoble, venez découvrir l’exposition collective « En attendant Omar Gatlato ». A côté, les expositions personnelles de Cindy Bannani et Ufuoma Essi complètent cette proposition dense et polymorphe, pour un groupe qui interroge en permanence notre rapport aux identités dans nos sociétés.

« En attendant Omar Gatlato »

Empruntant son nom au film du même nom de Merzack Allouache ainsi qu’au célèbre titre de Beckett, l’exposition « En attendant Omar Gatlato » choisit de porter un regard sur l’art en Algérie et sa diaspora. Ainsi, il crée un dialogue entre les œuvres d’artistes qui partagent leur attachement à ce pays par leurs racines géographiques ou par le sentiment d’appartenance qui les unit à cette nation. Il s’agit de la deuxième grande exposition collective proposée par le CNAC depuis sa réouverture en novembre dernier.

Une des 61 photographies projetées du projet Tilawin

Le Dîner Waghzen de Younis Baouche

Le Dîner de Waghzen de Younis Baouche

Le parcours résonne de la pluralité des voix et de la richesse de la scène artistique algérienne. Loin des stéréotypes, cette perspective invite le spectateur à déconstruire son regard grâce à la pluralité des expressions qu’il porte, et à capter les occurrences et questionnements que traversent ces êtres. L’inventaire est aussi riche que les protéines. Pas moins d’une dizaine d’artistes sont présentés, avec les questionnements qui les habitent, et des œuvres autour des tensions politiques, économiques ou climatiques qui agitent le pays. La résonance de ces thèmes avec d’autres plus intimes offre un temps suspendu pour se débarrasser des clichés.

Spectateurs de l’œuvre de Louisa Babari, « Self-Reference ».

« Les 35 et les 99 965 autres »

En parallèle et dans un espace attenant, Cindy Bannani, qui a étudié à l’ESAD de Grenoble, présente le bilan de sa résidence de ces derniers mois au Magasin. Son titre, « Les 35 et les 99 965 autres », fait référence à la marche pour l’égalité et contre le racisme en France en 1983, et aux personnes qui y ont participé, dont 35 ont quitté Grenoble.

La pièce maîtresse de l’exposition, une longue banderole scintillante, est déployée au sol. Il est le fruit d’une broderie collective réalisée avec les habitants de la ville et s’inscrit dans un travail de mémoire autour de cet acte fondateur du mouvement antiraciste. Chaque visiteur peut s’asseoir pour participer et continuer le travail commencé. Cette longue période de travail est l’occasion de revivre cet événement en l’évoquant et peut-être de tisser un lien indéfectible entre passé et présent.

« C’est ma vie en vain »

Dernière halte dans un auditorium métamorphosé, où Ufuoma Essi propose une émouvante expérience immersive, avec « Is my living in vain ». Porte franchie, nous entrons ici dans la reconstruction d’une église baptiste avec un film à la place de l’autel. A l’écran, des chanteurs de gospel chantent la chanson du même nom et interrogent ainsi notre rapport au rituel.

CNAC Omar Gattlato

L’artiste Ufuoma Essi

De la banlieue londonienne où il est né à Philadelphie, Ufuoma Essi filme, des deux côtés de l’Atlantique, les croisements intraculturels que l’on peut identifier. Face à la gentrification des quartiers dans lesquels vivent les gens de cette communauté, ces exemples de résilience sont réconfortants. Ils témoignent ici comme ailleurs de l’importance universelle de pouvoir s’unir pour faire face à la dilution des identités.

CNAC Grenoble

La Boutique – Centre National d’Art Contemporain

8 Esplanade Andry-Farcy, Grenoble
Plus d’informations sur l’exposition ici

article partenaire






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...

La tendance photo argentique et comment vous lancer – City guide Grenoble

Nous utilisons des cookies pour optimiser notre site web et notre service. Indiquez-nous vos préférences : Le stockage ou l’accès technique est strictement nécessaire dans...