Coups de cœur au Musée #6 – Georgette Agutte, artiste et collectionneuse

C’est une adresse un peu spéciale que nous vous invitons à découvrir aujourd’hui. Suivez-nous sur les collections exceptionnelles de la Musée de Grenoble : à partir de 17mon à 20 ansmon siècle, nous vous proposons une pause devant nos six œuvres préférées, à raison d’une par mois.

Pour ce sixième et dernier épisode, nous terminons notre visite du Musée en beauté grâce au travail d’une femme artiste hors du commun, Georgette Agutte. Intelligente et douée, elle était reconnue en son temps pour son style unique et novateur, mais aussi pour l’exceptionnelle collection d’art acquise par elle et son mari.

Musée de Grenoble Les Mondaines Georgette Aguttel’art comme preuve

Fille d’un peintre, Georgette Agutte est initiée à l’art dès son plus jeune âge, d’abord à la sculpture puis à la peinture. Grâce à son premier mari, le critique d’art Paul Flat, elle est acceptée comme élève libre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris dans le cursus d’artiste Gustave Moreau. Petite révolution, elle fut l’une des premières femmes à être admise dans cette vénérable institution… qui acceptera enfin officiellement les étudiantes quatre ans plus tard, en 1897.

Femme artiste collectionneur Matisse Marcel SembatDans l’atelier de Moreau, il rencontre Henri Matisse, qui devient l’un de ses amis les plus proches. Ce dernier la pousse vers une peinture plus libre, aux couleurs vives. Petit à petit, il se fait un nom et participe avec succès à divers Salons. Il expose à plusieurs reprises dans les galeries parisiennes en vogue, Georges Petit, Druet et Bernheim-Jeune.

Musée de Grenoble Les Mondaines Georgette Aguttecouleurs de nouveauté

En 25 ans de carrière, il a créé plus de 800 œuvres et a dû faire face à des critiques aussi élogieuses que brutales, comme celle de ce journaliste de La Renaissance politique et littéraire et artistique le 14 mars 1914 : « Que Madame Georgette Agutte ait du talent n’est pas contesté, pas même qu’elle ait de l’originalité. Mais, en tout cas, il est assez intéressant qu’une femme, une simple femme, puisse innover au point d’ajouter, en quelque sorte, à la technique picturale. »

Femme artiste collectionneur Matisse Marcel SembatCette technique innovante consiste à utiliser le fibrociment comme support. La surface rugueuse, sans préparation, permet d’obtenir des couleurs vives et mates qui contrastent avec le rendu habituel sur toile. Pour ce coloriste passionné de contrastes, le fibrociment est une véritable évolution technique.

Femme artiste collectionneur Matisse Marcel SembatD’abord formée à la sculpture, Georgette Agutte construit ses portraits et nus en volume, jouant avec les couleurs complémentaires et les contrastes forts, notamment entre le bleu et l’orange dans sa peinture de femmes avec des oranges. Inspirée par ses amis artistes, elle travaille souvent en écho à d’autres œuvres, notamment les natures mortes de Matisse.

Musée de Grenoble Les Mondaines Georgette Agutteamour pour l’art

Georgette Agutte deviendra également l’une des grandes collectionneuses de son temps, aux côtés de son second mari, Marcel Sembat. III politicienmon République, proche de Jaurès et de Blum, est un fervent défenseur de l’art moderne qu’il n’hésite pas à défendre à l’Assemblée nationale. En avance sur son temps, il promeut la carrière de sa femme et ce sont eux deux qui acquièrent les œuvres de leurs amis artistes.

Malheureusement, le bonheur de ce couple extraordinaire prend fin brutalement le 5 septembre 1922, lorsque Marcel succombe à une hémorragie cérébrale dans son chalet de Chamonix. Georgette ne peut lui survivre, elle se suicide en laissant cette lettre déchirante : « Ma vie est finie avec lui. Par lui j’ai eu le bonheur, je l’ai eu en abondance, je n’ai rien à redire, mais sans lui la lumière est morte. Adieu. Il est parti depuis douze heures. Je suis en retard. »

Femme artiste collectionneur Matisse Marcel SembatDans ses dernières volontés, il fit don de son extraordinaire collection à un musée de province : à l’époque, seul le musée de Grenoble pouvait abriter les centaines d’œuvres du legs Agutte-Sembat. En éste, una cláusula obliga al museo a exhibir en una sala dedicada las obras de Georgette durante 100 años… es decir hasta 2023. Claramente, esperamos que este centenario no marque la desaparición de esta genial artista del Galerías del Museo de Grenoble, croisons les doigts!

Musée de Grenoble

Ouvert tous les jours de 10h à 18h30 sauf le mardi
5 Place Lavalette, Grenoble04 76 63 44 44
LieuFacebookInstagram

Une série proposée en collaboration avec le Musée de Grenoble






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Une escapade d’une journée à moins de 30 minutes de Grenoble

“Je vis là où vous partez en vacances”. Oui, c’est une des chances qu’ont les Grenoblois : pouvoir vivre des aventures dont beaucoup rêvent...

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...