Grenoble : Laurent Wauquiez menace de « supprimer toutes les subventions à la ville » si le port du burkini est autorisé dans les piscines de la ville

Le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a annoncé lundi 2 mai qu’il couperait « toutes les subventions » de la région à la ville de Grenoble si le port du burkini était autorisé dans les piscines municipales.

La tension monte à l’approche du conseil municipal du 16 mai, date à laquelle le port du burkini dans les piscines municipales de Grenoble doit faire l’objet d’une enquête. Ce lundi 2 mai, Laurent Wauquiez, président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes (LR), a prévenu le maire Eric Piolle directement sur les réseaux sociaux : il menace de stopper les subventions régionales accordées à la ville.

« Projets de M. Piolle autoriser le burkini dans les piscines municipales. Je préviens le maire : dans ce cas, la région arrêtera toutes les subventions à la ville de Grenoble », a-t-il déclaré dans un court message partagé sur Twitter et Instagram. « Pas un sou des Auvergnats-Rhônalpins ne financera votre soumission à l’islamisme », conclut-il.

Contacté, Laurent Wauquiez est indisponible pour tout autre commentaire pour le moment.

Pour Alain Carignon, ancien maire et chef de file du groupe d’opposition au conseil municipal, la décision de Laurent Wauquiez « confirme qu’Eric Piolle est en train de marginaliser Grenoble », car ce dernier « a franchi la ligne jaune républicaine, il borde la ville sur le Rand par exclusion du financement régional.

Eric Piolle poursuit sa dérive politique et islamiste. Il n’est plus la solution, il est le problème.

Alain Carignon, chef du groupe d’opposition du conseil municipal.

Le leader du groupe d’opposition veut organiser un référendum sur cette question et appelle à un rassemblement devant le conseil municipal de Grenoble le lundi 16 mai à 14h30. Pour lui, « Eric Piolle poursuit sa dérive politique et islamiste. Il n’est plus la solution, il est le problème. »

Un document en délibéré le 16 mai, relatif au nouveau règlement intérieur des piscines, ne pousse pas l’interdiction du burkini. Au sujet du « Règlement d’Hygiène et de Sécurité », l’article 10 de ce document stipule que « les maillots de bain doivent être confectionnés dans un tissu spécifiquement destiné à la baignade, être près du corps et ne pas avoir été portés avant d’entrer dans le bassin ». .

« Les tenues non destinées exclusivement à la natation (shorts, bermudas, sous-vêtements, etc.), les tenues non moulantes et dépassant la mi-cuisse (robes ou tuniques longues, amples ou évasées) et les shorts de bain sont interdits. » Le document poursuit.

Pour Alain Carignon, Eric Piolle et ce document autorisent « clairement » le burkini. « S’il ne l’a pas évoqué publiquement, c’est parce qu’il a voulu le faire sans prendre le dessus et cacher sa décision », regrette-t-il.

Eric Piolle a répondu à l’avertissement du président de la région : « En France, la laïcité n’est pas un cheval de Troie, ni du racisme ni du sexisme. Si Laurent Wauquiez veut traquer les femmes voilées, il l’embrasse : au lieu d’être obsédé par les piscines de Grenoble, qu’il explique comment il va interdire aux femmes voilées d’accéder aux TER de la région.

Dans une lettre à Emmanuel Macron, publiée sur les réseaux sociaux le vendredi 29 avril, l’édile explique sa position : « Puisque l’habitude attire l’attention des polémistes de tous bords et des juristes autoproclamés, il faut rappeler : En France, rien ne peut être imposé aux femmes, par personne. Partout où les femmes sont obligées de se couvrir, nous devons nous battre, et partout où les femmes sont obligées de s’exposer, nous devons nous battre aussi. Le patriarcat n’est pas la robe, c’est l’injonction.

« A Grenoble, nous veillerons à ce qu’aucun règlement intérieur des organismes publics ne constitue une injonction ou une discrimination », poursuit-il. Concernant les récentes prises de position de Laurent Wauquiez, il écrit : « Il détourne volontairement le CER (Contrat de Plan Etat-Région, ndlr) que vous avez mis en place pour menacer des collectivités qui ne vont pas dans le sens de sa propre appréciation du principe de laïcité.

Le même lundi 16






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Une escapade d’une journée à moins de 30 minutes de Grenoble

“Je vis là où vous partez en vacances”. Oui, c’est une des chances qu’ont les Grenoblois : pouvoir vivre des aventures dont beaucoup rêvent...

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...