Grenoble : les citoyens soumettent 200 propositions à la convention pour le climat métropolitain

Vendredi 14 octobre, la métropole grenobloise accueillait une réunion de conseil inédite : la Convention Métropolitaine pour le Climat. Selon le modèle créé au niveau national, une centaine de citoyens ont présenté leurs propositions à l’assemblée. A leurs yeux, les élus n’ont pas hésité à critiquer certaines actions difficiles à mener.

Ces citoyens devaient répondre à deux questions : Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 ? Et comment atteindre la neutralité CO2 d’ici 2050 ?

Ensemble, ils ont passé des mois à réfléchir, à apprendre et à comprendre. Ce qui l’a fondamentalement changée. «Pendant cinq week-ends, nous avons étudié à côté. Et plus on avançait, plus on apprenait, dit Aurélie PatrunoDélégué commercial et membre de la Convention Citoyenne pour le Climat. Aujourd’hui je fais partie d’un collectif citoyen pour m’exprimer sur de nombreux sujets dont l’écologie, je suis aussi devenu végétarien. Beaucoup de choses ont changé ! »

Lors du Conseil Métropolitain organisé le 14 octobre, les citoyens de la Convention Métropolitaine pour le Climat sont venus présenter leurs 219 actions prioritaires. Il s’agit notamment du développement des petites villes, des rénovations, mais aussi de la gratuité des transports ou de la réduction des déplacements en avion.

« Nous voulions envoyer des signaux forts pour dire que nous devons changer notre mode de vie pour 2050 à une échelle plus large que nos simples trajets quotidiens », souligne Nicolas Chartrain, également membre de la Convention. Nous avons eu un échange enrichissant de débats épiques autour de l’aviation. Et nous pouvons voir que les gens changent également leurs perceptions sur ces questions.

Les 100 citoyens membres de la convention climat.

Au cours de la soirée, plusieurs maires ou élus de petites communes sont intervenus lors des débats pour rappeler aux citoyens que tout n’était pas de leur ressort. Laurentius thovistel’élu de Fontaine, par exemple, s’est exprimé lors du débat sur la gratuité des transports en commun. « Il y a des gens pour qui payer un billet n’est pas un problème. Alors pourquoi se priver de revenus qui permettraient de développer davantage l’offre de transport ? AIl a demandé.

« Il Certaines choses existent déjà, mais ils ne le savent pas. Et d’autres choses qui ne sont pas de notre ressort et que nous ne pouvons pas faire, ajoute Dominique Escaronle Président du Groupement des Communes du cœur de la métropole et Maire du Sappey-en-Chartreuse. Par exemple, je ne peux pas faire de recherche sur le stockage de l’électricité. Personne ne peut faire ça au CEA, on ne fait pas ça dans ma mairie ! Donc si on enlève ce qui n’est pas possible ou ce qui a déjà été fait, il nous reste un certain nombre d’actions Intéressant ».

Le Président de la Métropole Christophe Ferrari a promis : ces suggestions ne resteront pas lettre morte… Allusion à la Convention nationale sur le climat, où seuls dix% Les recommandations des citoyens ont été retenues par l’État.






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Que faire à Grenoble ? L’agenda de mars 2024

Le mois de mars signe le retour du printemps, sa lumière, ses couleurs… Après avoir fait le tour du catalogue Netflix et vidé le...

Don de matériel informatique reconditionné – Vie associative

Dans le cadre du projet d'accompagnement à la transition numérique, la Ville de Grenoble souhaite donner gratuitement son matériel informatique...

Une escapade d’une journée à moins de 30 minutes de Grenoble

“Je vis là où vous partez en vacances”. Oui, c’est une des chances qu’ont les Grenoblois : pouvoir vivre des aventures dont beaucoup rêvent...

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...