Grève intersectorielle à Grenoble : multiples manifestations et multiples revendications

Ce mardi 18 octobre, des centaines de manifestants ont défilé dans les rues de Grenoble en Isère. Hausse des salaires, pouvoir d’achat, âge de la retraite, éducation : de nombreuses revendications étaient au cœur de cette mobilisation.

Selon la CGT, il y avait 2 000 manifestants, selon la police, 1 000. Ce mardi 18 octobre, à Grenoble en Isère, de nombreux grévistes ont exprimé leur colère dans une mobilisation à l’appel de plusieurs syndicats. Parmi les revendications : hausse des salaires, pouvoir d’achat, âge de la retraite ou encore éducation.

En effet, ce mardi 18 septembre était à l’origine « une journée de mobilisation dédiée à la lutte contre la réforme des écoles professionnelles », explique l’un des membres de la CGT. Puis d’autres professions se sont jointes à la mobilisation « au vu de ce qui s’est passé dans les raffineries, notamment avec la remise en cause du droit de grève ».

Cette mobilisation interprofessionnelle du 18 octobre a réuni des centaines de personnes à Grenoble à l'appel de plusieurs syndicats.

En fin de matinée, lorsque le syndicat Force ouvrière a convoqué le meeting place de Verdun, face à la préfecture de Grenoble, la CGT a donné rendez-vous aux manifestants devant le siège du Medef (mouvement des entreprises françaises).

Un lieu symbolique, selon Elisa Balestrieri, responsable de la communication de la CGT en Isère : « C’est la grande entreprise qui refuse les augmentations de salaire, c’est la grande entreprise qui refuse d’abaisser l’âge de la retraite pour les personnes bien portantes »,

Il nous semble important de faire savoir au Medef qu’il a sa part de responsabilité dans la prise en charge de ces revendications.

Elisa Balestrieri, responsable communication de la CGT en Isère.

Puis, en début d’après-midi, tous les syndicats se sont réunis pour une mobilisation générale accompagnés des enseignants.

Un peu « perdus » dans toutes ces revendications, qu’ils partagent également, les enseignants ont un autre souci.

Bertrand Guillaud-Rollin est co-secrétaire académique du syndicat SNUEP-FSU et professeur de mathématiques dans un lycée de l’Isère.

Aujourd’hui, il s’inquiète et se mobilise contre une réforme qui doit entrer en vigueur en septembre 2023, qui verrait l’augmentation prévue du temps de stage d’au moins 50 %, ce qui réduirait les heures de formation générale. « Notre statut va inévitablement changer et cela conduira à des réductions d’effectifs », assure Bertrand Guillaud-Rollin, avant d’ajouter :

Nous appelons à l’annulation complète de cette réforme.

Bertrand Guillaud-Rollin, co-secrétaire académique du syndicat SNUEP-FSU.

La réforme des lycées professionnels inquiète les enseignants présents à cette mobilisation.  / 18 octobre 2022.






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...

La tendance photo argentique et comment vous lancer – City guide Grenoble

Nous utilisons des cookies pour optimiser notre site web et notre service. Indiquez-nous vos préférences : Le stockage ou l’accès technique est strictement nécessaire dans...