Isère : 4 interpellations dans l’affaire de vol de poudre d’argent à Schneider

C’était leur mode de vie qui les confondait. De simples manquements aux codes du bâtiment ont conduit les enquêteurs à un couple de Saint-Martin d’Uriage impliqué dans le vol de 2 tonnes de poudre d’argent de Schneider Electric à Moirans en juin. L’homme a été incarcéré vendredi pour recel en bande organisée, tout comme son frère et un autre complice présumé. 2 autres suspects ont été relâchés.

Plusieurs bijoux et autres articles de luxe ont également été confisqués au domicile du couple

C’est un trésor sur lequel sont tombés mardi 4 octobre les gendarmes de la SRC de Grenoble en perquisitionnant la maison d’un couple marié à Saint-Martin d’Uriage : des horloges, des bijoux, des vêtements, de la maroquinerie, un lit luxueux, bien sûr. .. Et aussi deux armes à feu avec leurs munitions. Et enfin dans le garage, fini 750 kilos de poudre d’argent encore conditionnée, en provenance directe de l’usine Schneider Electric de Moirans.

Là, le 26 juin, deux tonnes de cette matière première rare pour la production de composants électroniques ont été volées.

Parmi les objets saisis par les enquêteurs figure une collection de chaussures de marque.

L’attention des enquêteurs sur ce couple a été éveillée il y a deux ans par une toute autre affaire : une plainte d’une mairie de la métropole grenobloise pour manquements à la loi d’urbanisme. Or, l’un des membres de la SCI mentionné à l’époque était défavorablement connu des tribunaux. Le couple, la trentaine, rapporte le procureur de Grenoble dans un communiqué, conduit «un mode de vie qui n’a rien à voir avec leur revenu légal » – « Il s’avère qu’une partie de leurs revenus est non déclarée ou d’origine suspecte, provient d’entreprises locales et de trafic de métaux précieux. » Ils vivaient avec un ami qui les soutenait dans leurs entreprises.

Aidés par le GIR (groupe de recherche interministériel) de l’Isère, les enquêteurs ont pu déterminer que la construction de leur maison à Saint-Martin d’Uriage avait permis au couple d’acquérir un appartement à Dubaï. A l’issue de leur garde à vue, les époux ont été inculpés de blanchiment d’argent, recel d’infidélité, escroquerie et détournement de biens sociaux. L’homme a été interpellé et la jeune femme placée sous contrôle judiciaire. Quant à son petit ami, il a été libéré « et sera convoqué ultérieurement », conclut le procureur, qui précise que l’enquête se poursuit pour identifier « d’autres complices ».

La perquisition a permis de (confirmer) l’implication du couple dans des activités criminelles liées à la bande organisée à l’échelle internationale.

Eric Vaillant, procureur de Grenoble

communique

Le substitut du procureur de Grenoble, Boris Duffau, indique ce samedi matin qu’en plus de ce couple et de leur ami, le même 4 octobre, deux autres hommes ont été interpellés en lien avec le braquage chez Schneider Electric : l’un des deux hommes âgé de 44 ans et 48 ans, n’est autre que le frère du propriétaire de la maison à Saint-Martin d’Uriage. « Le premier, selon le communiqué du procureur adjoint, a été inculpé de recel de vol en bande organisée et le second de vol en bande organisée. » Tous deux ont été emprisonnés.

Pour rappel, le 26 juin à 3 heures du matin, trois individus armés et cagoulés ont fait irruption dans l’usine Schneider Electric de Moirans et menotté les pieds et les poignets du vigile. Ils avaient réussi à charger deux tonnes de poudre d’argent et 700 kilos de ferraille d’argent, soit un transport estimé à un million d’euros.






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Une escapade d’une journée à moins de 30 minutes de Grenoble

“Je vis là où vous partez en vacances”. Oui, c’est une des chances qu’ont les Grenoblois : pouvoir vivre des aventures dont beaucoup rêvent...

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...