L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde, dont la passion pour les motifs floraux se devine en creux. Rencontre.

Amoureuses des motifs floraux et des boucles d’oreilles, L’hanakotoba est faite pour vous. D’ailleurs, le nom-même de la marque signifie, en japonais, « le langage des fleurs ». Laura Botilde le concède :

« Je suis passionnée par les fleurs. Pendant le premier confinement, je me suis mise à en peindre chez moi pour passer le temps. »

Alors que des amies lui proposent de lui acheter certaines de ses productions, elle se récrie : « Non, je ne suis pas assez douée en peinture pour ça. » Heureusement, son humilité ne la bride pas totalement. De la peinture, elle se redirige vers le tissage perlé de boucles d’oreilles aux motifs floraux très réussis. Eucalyptus, rose et, bientôt, myosotis pour annoncer le printemps.

Bijoux fait à grenoblePerles et fleurs

À l’origine, Laura jette son dévolu sur une paire de boucles d’oreilles fabriquées outre-Atlantique. « C’était tellement cher que je me suis renseignée sur leur conception. », raconte-t-elle simplement. De fil en aiguille, la conceptrice de bijoux appose son style sur un type de boucles d’inspiration amérindienne. Aussi réfléchit-elle à la façon de rendre, le plus finement possible, des motifs floraux sur un tissage de perles. Pas évident si l’on se penche sur la question. En se fondant sur ses propres dessins, la créatrice de L’hanakotoba obtient un résultat vraiment convaincant. Au prix d’un grand travail de patience bien entendu. « Il faut autour de quatre heures pour réaliser une paire de boucles d’oreilles. », confirme-t-elle.

Bijoux fait à grenobleDes boucles d’oreilles originales

« Je fais vraiment de toutes petites séries. », explique la créatrice. Au vu du temps accordé à chacun de ses bijoux, on comprend bien pourquoi. L’avantage est que l’on ne risque pas de se trouver nez à nez avec une personne arborant le même accessoire ! Dans cette même idée de concevoir des bijoux d’exception, Laura utilise, pour certain de ses bijoux, des gemmes, ces pierres semi-précieuses aux noms enchanteurs : tourmaline, grenat, amazonite, labradorite ou améthyste… Elle entame en outre une série de collaborations prometteuses. Parmi lesquelles on retiendra celle engagée avec une conceptrice de bougies, Lezidea, et celle, très bien vue, avec la créatrice de la marque Belle de jupe, que l’on apprécie beaucoup aux Mondaines. Dans ce cadre, Laura va créer une paire de boucles dont le motif floral fera écho à celui d’une jupe de la marque grenobloise. On a hâte de découvrir le résultat !

L’Hanakotoba
Site internet –  Instagram

© L’Hanakotoba

 






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Festival : Grenoble à livres ouverts

Du 3 au 7 avril, le Printemps du...

Quand romantique et éthique convolent en justes noces – City guide Grenoble

Marion a lancé sa propre marque de bijoux, Inchy Doney, en 2019. En plus de ses petites séries réalisées en argent et en or...

Recherche buvette et camions/vélos de restauration pour la Fête des Tuiles – Appels et consultations

A l’occasion de la Fête des Tuiles qui aura lieu le samedi 8 juin 2024 sur les cours Jean Jaurès...

Demeure Sauvage et ode au terroir alpin – City guide Grenoble

C’est au cœur de l’Oisans, dans le village de Villard-Reculas, à quelques kilomètres de l’Alpe d’Huez, que Demeure Sauvage a vu le jour sous...