VIDÉO. Grenoble : Entre émotion et supériorité, les jeunes migrants de l’association 3aMIE ont reçu leur diplôme

A Grenoble, l’association 3aMIE fête son cinquième anniversaire et un grand succès. 3aMiE est l’école des jeunes migrants non scolarisés, dont la plupart sortent avec un diplôme et un emploi. Signaler.

Ce 15 octobre à Grenoble, les anciens élèves ont assisté avec beaucoup d’émotion à leur parcours, souvent au bord des larmes, si fiers d’avoir réussi à surmonter les obstacles alors que tout semblait perdu, désormais devant l’image de Patricia Minswe, élève en bac professionnel dernière an.

J’avais peur même dans la rue. En tant que fille, tu as peur d’être violée et battue, et quand je suis venue, ce n’était pas ce que je pensais. Quand j’ai connu l’association 3aMIE, j’ai repris espoir et je me suis dit, oui, j’irai jusqu’au bout.

Patricia, à l’hôtel Terminal Pro

Lorsque ses parents disparaissent, la jeune fille quitte la République démocratique du Congo. Elle avait alors 17 ans. Quatre ans plus tard, elle pourra terminer son baccalauréat professionnel en hôtellerie.

Comme tant d’autres, Patricia n’a pas été reconnue comme « mineure non accompagnée ». L’accès à l’école lui était d’autant plus difficile.

Ils sont tellement motivés qu’ils obtiennent rapidement un emploi. Quand un patron voit des gens aussi motivés, il se dit : « Je vais le prendre tout de suite ».

Régine Barbe, directrice du 3aMIE

Régine Baerbe, Directeur de l’association 3aMIE est également heureux et fier du travail accompli en ce jour anniversaire : « Nous les intégrons réellement dans la société. Et elle insiste sur l’enthousiasme de ces jeunes, « qui sont tellement motivés qu’ils décrochent rapidement un emploi »: « Quand un patron voit des gens aussi motivés, il se dit : ‘je le prends tout de suite' », explique la réalisatrice. .

Cérémonie de remise des diplômes, gâteau d'anniversaire du club et la joie qui illumine les visages

En 2018, 58 000 jeunes migrants ont demandé le statut de mineur afin d’être scolarisés. Seulement dix-sept mille l’avaient reçu. « Il y a de grosses différences selon les départements, observe Isabelle Rigoni, sociologue spécialiste des jeunes migrants, certains forment ces jeunes, quelle que soit leur situation administrative, comme l’exige la loi. D’autres ignorent cette obligation et attendent d’être reconnus comme mineurs non accompagnés avant d’être scolarisés. »

3aMIE s’engage à scolariser précisément ces jeunes migrants qui ne bénéficient pas de l’accompagnement des services de l’Etat, à travers un accueil quotidien du lundi au vendredi, un horaire fixe et 25 heures par semaine de cours dispensés par une soixantaine de bénévoles.

L’objectif de l’association est d’accompagner ces jeunes jusqu’à leur scolarisation « officielle » dans un établissement public ou privé.

Le succès est au rendez-vous. Dans 5 ans 3aMIE sera :

  • Plus de 250 jeunes migrants qui se sont vu refuser l’accès à l’éducation ont été assistés
  • plus d’une centaine ont obtenu un diplôme : CAP, BEP, Bac Pro
  • certains ont déjà des papiers et préparent en alternance un CAP, un bac pro, un BTS
  • d’autres ont décroché un CDI et s’installent : logement, mariage, enfants, etc.

Depuis 2019, les mineurs en attente de reconnaissance de leur minorité peuvent passer les épreuves du Centre d’information et d’orientation pour intégrer l’éducation nationale

En 2020, l’association, composée de cinq salariés, de trois services citoyens, de stagiaires et d’une soixantaine de bénévoles, a élargi son champ d’action aux jeunes majeurs de moins de 21 ans. Ce dernier ne pouvant être intégré à l’éducation nationale, 3aMIE propose donc deux CAP dans deux filières : restauration, en partenariat avec Cuisine sans frontières ; ou l’entretien des bâtiments communautaires.






Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des actualités et des offres spéciales sur les choses à manger, boire, voir et faire à Grenoble !

Nous ne spammons pas ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Objets similaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

évènements à venir

Une escapade d’une journée à moins de 30 minutes de Grenoble

“Je vis là où vous partez en vacances”. Oui, c’est une des chances qu’ont les Grenoblois : pouvoir vivre des aventures dont beaucoup rêvent...

L’Hanakotoba, le langage des bijoux fleuris – City guide Grenoble

D’inspiration amérindienne, les boucles de la marque L’hanakotoba n’en cultivent pas moins leur propre univers poétique et coloré. Grâce à leur créatrice, Laura Botilde,...

Coupe d’arbres morts sur les berges de l’Isère – Actualité à caractère exceptionnel

Ces arbres situés au niveau de l'Ile Verte doivent être coupés car ils peuvent présenter un danger pour la sécurité...

Exploitation commerciale du snack Jean Bron. – Appels et consultations

La Ville de Grenoble souhaite confier à un prestataire l'exploitation commerciale du snack de la piscine Jean Bron pour la...